Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes p'tits billets... pas toujours doux !

Ce blog est dédié à mes rencontres, mes passions, et à ma si jolie ville, Albi, coeur d'Occitanie. Pour le plaisir du partage, de l'écriture et peut-être, le vôtre... celui de la lecture !

Ce soir, je pense à vous.

Ce soir, je pense à vous.

Ce soir, je pense à vous. A vous qui en 1942, dans un train qui vous reconduisait en Dordogne,  au Buisson de Cadouin,  votre havre de paix où la prière rythmait vos jours, avez eu le courage de donner à votre vie son vrai sens. Face à la détresse d'un homme, à sa peur, vous avez réagi. Vous avez chois ce camps incertain, ambitieux, follement mais résolument téméraire, celui des résistants. A votre manière, sans arme, à force d'amour et de bienveillance, vous avez sauvé de l'antisémitisme, des griffes acérées de  la gestapo, un homme, une femme et leurs enfants. Votre choix ne m'étonne pas. Il me sidère. La question me taraude... Qu'aurais-je fait à votre place ?... je ne sais pas. Je sais juste que je vous envie d'avoir fait ce choix là. Je vous envie d'avoir gardé votre dignité, votre esprit critique, d'avoir lutté contre vos peurs. D'avoir donné l'exemple. D'avoir trouvé la force de ne pas céder  à la facilité. La force de changer le cours de leur histoire. 4 juifs. 4 Vies. 4 êtres humains dont les coeurs ne battaient que pour faire écho à leur terreur commune : être arrêtés et séparés. Les cacher. Les mettre en sécurité. Leur permettre d'espérer. Leur offrir la possibilité de vivre encore. De vivre tout court. Vous l'avez fait. Monsieur C, 30 ans plus tard en a témoigné.  Lui que vous aviez sauvé d'une mort certaine, a demandé pour vous LA reconnaissance suprême : vous figurez, ma chère Grand-Tante, sur la liste des justes parmi les nations. Une longue liste de noms qui viennent contre balancer avec honneur la triste et bien trop longue liste des victimes de la shoah, comme pour prouver au monde ce que l'humain a de meilleur. Ma chère Grand-Tante, ce soir, je ne suis pas allée défiler contre l'antisémitisme et ces autres formes de racismes abjects, comme l'homophobie. Je  n'y suis pas allée car j'étais fatiguée. Lassée de voir les médias nous donner comme information, ériger comme vérité, la parole des plus mauvais. Non, je n'irai pas dans la rue dire que je ne suis pas antisémite, homophobe ou raciste. Non je ne chanterai pas la marseillaise la main sur le coeur. Mais je puis vous assurer, ma chère Grand-Tante, qu'en respect pour votre infini courage, chaque jour je donnerai à ma vie un peu du sens que vous avez donné à la vôtre.  J'essaierai d'être exemplaire dans chacun de mes gestes, chacune de mes idées, chacun de mes choix. Puisse chaque personne qui me lira, penser à faire preuve de tolérance. Je n'accomplirai pas comme vous d'acte héroïque, mais chaque jour sera l'occasion de donner le meilleur de moi-même. 

A vous avec affection et respect.

Votre petite nièce,

Hélène 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

ARGUEL


Voir le profil de ARGUEL sur le portail Overblog

Commenter cet article